L' Info Expoprotection - 26 octobre 2015

Le vêtement de travail, facteur de bien-être des salariés

Conçu initialement pour protéger les salariés des salissures liées à leur activité, le Workwear s'inspire de plus en plus du Sportwear. Plus résistant et confortable, il adopte de nouvelles coupes pour séduire les jeunes générations qui n'hésitent plus à enfiler leur « bleu de travail ». A l'instar des chaussures de sécurité, le Workwear, autre nom donné au vêtement de travail, tend à se fondre dans notre quotidien avec ses lignes inspirées du Sportwear ou du sport de plein air. A la différence des équipements de protection individuelle (EPI), les nouveaux « bleus de travail » ne visent pas à protéger les salariés contre les risques vitaux. Mais à leur assurer une protection contre les salissures occasionnées par leur activité. En dehors du transport et de la logistique, les principaux utilisateurs de Workwear opèrent principalement dans le BTP et l'industrie. Des secteurs sévèrement touchés par la crise. D'où la stagnation voire la baisse du marché des vêtements de travail. Selon un article paru sur le site Brico-Mag, les ventes de Workwear peineraient à atteindre en 2014 les 700 millions d'euros en France. A comparer aux 730 millions d'euros réalisé en 2009 selon le Syndicat national des acteurs du marché de la prévention et de la protection (Synamap). 

[...]

Ligne dédiée aux femmes. Tous les salariés de l'industrie ne sont pas logés à la même enseigne. En matière de Workwear, les femmes, qui ne représentent qu'un tiers des effectifs, font encore trop souvent figure de parents pauvres. Toutefois, certains fournisseurs ont entrepris de rattraper ce retard. A commencer par Initial, filiale du groupe anglo-saxon Rentokil-Initial, spécialisée dans la location-entretien d’articles textiles et d’hygiène, qui habille 1 million de personnes chaque jour en France. L'entreprise a complété son offre destinée aux hommes en lançant en juillet 2014 la Lign’Evolution, premier vestiaire pour femmes travaillant dans l'industrie mais aussi dans la logistique, les garages et autres secteurs d'activité réclamant un contact avec le client.

 

« Cette collection a été conçue avec notre partenaire Ex Nihilo, un cabinet de design spécialisé dans les vêtements d'image et qui fait partie des cabinets de style indépendants auquel Initial fait appel », indique Laure Brutinaud, chef de groupe Textile chez Initial. « Les coupes de la Lign'Evolution sont plus cintrées afin de mettre en valeur la porteuse tout en s'adaptant à sa morphologie de manière à lui laisser de l'aisance dans les mouvements, ajoute, pour sa part, Marion Jousset, chef de marché Industrie et EPI chez Initial. Par exemple, les poches poitrine de nos blousons ont été déplacées au niveau de la taille afin d'éviter toute gêne au porté, nous avons aussi changé le sens des fermetures et élargi le vêtement au niveau des hanches. » Enfin, les vêtements sont confectionnés à partir de tissu Bluestar dont le tissage permet aux vêtements de suivre les mouvements de la collaboratrice ou du collaborateur dans ses activités au quotidien. Les zones où l’usure est fréquente, telles que genoux ou bas de jambes, sont renforcées avec du Cordura. [...]

Eliane Kan

Presse Image de Droite: 
Ordre: 
29